Goûter d’automne

Je ne sais pas vous, mais moi, j’adore les goûters.
D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours adoré ce moment de la journée. Le morceau de pain avec les carrés de chocolat glissés à l’intérieur pour faire un “pain au chocolat”. Les gâteaux au yaourt du mercredi que nous avions regardé — plus ou moins patiemment — lever dans le four et que nous mangions encore tiède. Le tea time chez ma grande tante Suzanne, qui avait vécu en Angleterre et nous servait le thé dans des tasses en porcelaine de Chine avec de délicieuses tuiles aux amandes. Les chocolats chauds de retours de ballades, les arrêts improvisés en croisant la vitrine d’une pâtisserie lors d’un voyage à l’étranger… Du plus simple au plus raffiné, la pause goûter est un vrai plaisir, et indispensable à mon équilibre !
La semaine dernière, une amie m’a donné des noisettes qu’elle avait ramassées dans son jardin. Pour la remercier, je l’ai invitée à prendre le goûter bien sûr !
J’ai concocté une recette de biscuits aux noisettes pour célébrer l’arrivée de l’automne. J’ai mis du sarrasin pour son goût à la fois terreux et végétal qui se marie parfaitement aux saveurs douces et réconfortantes de la noisette et une pointe de citron pour profiter encore du piquant de l’été.

Ingrédients pour une douzaine de biscuits :
60 grammes de farine de sarrasin
40 grammes de farine de froment (ou de riz pour une version sans gluten)
20 grammes de noisettes en poudre
30 grammes de sucre roux
½ cuillère à café de bicarbonate alimentaire
1 pincée de sel fin
20 grammes de noisettes
20 grammes de flocons de sarrasin (ou d’avoine)
1 œuf
50 grammes de purée d’amande blanche (ou complète pour plus de saveur)
35 grammes de beurre
Le zeste d’un citron

J’utilise des farines complètes, et bio bien sûr. Elles ont plus de goût et plus de nutriments également (ou comment une gourmande se fait plaisir sans culpabiliser). Le bicarbonate permet d’aérer la pâte sans la faire lever comme avec de la levure. Mais si vous n’en avez pas, vous pouvez remplacer le bicarbonate par ¼ de cuillère à café de levure. Les biscuits gonfleront un peu plus et seront plus moelleux, moins croustillants. La purée d’amande permet d’apporter du gras pour lier la pâte en renforçant la saveur torréfiée des noisettes et du sarrasin et en apportant du moelleux puisque sans levure, les biscuits ne gonflent pas. Mais vous pouvez remplacer la purée d’amandes par du beurre fondu (en plus des 35 grammes initialement prévu), le goût sera plus proche d’un sablé et les biscuits seront plus gras. Petit plus gourmand : vous pouvez torréfier les flocons de sarrasin avant de les incorporer (refroidis) à la pâte. Ça les rend plus croustillants et renforce le parfum du sarrasin.

Préchauffez votre four à 180°C.
Faites fondre le beurre à feu doux avec la moitié du zeste de citron, laissez tiédir le temps de commencer la pâte.
Mélangez la farine de froment, la farine de sarrasin, la poudre de noisette et le sucre roux. Ajoutez le bicarbonate, la pincée de sel, les noisettes concassées, les flocons de sarrasin. Mélangez bien tous les ingrédients secs.
Ajoutez l’œuf légèrement battu, mélangez rapidement. Puis ajoutez la purée d’amande et le beurre fondu aux zestes. Amalgamez pour obtenir une boule de pâte.
Formez les biscuits. Vous pouvez prélever des petites boules de pâte que vous aplatissez en les écrasant du plat de la main pour faire des biscuits de forme irrégulière ou étaler la pâte au rouleau sur le plan de travail fariné et découper des formes à l’emporte-pièce.
Disposez les biscuits sur une feuille de papier cuisson sur la tôle du four et parsemez du reste de zestes de citron. Enfournez pour une vingtaine de minutes : les biscuits sont cuits quand ils sont dorés mais encore un peu mous.
Laisser reposer 5 minutes sur la tôle à la sortie du four puis mettre à refroidir sur une grille.

J’ai préparé une jolie table avec mes assiettes en porcelaine de Mini Labo, et nous avons bu le thé dans les petits bols assortis.
Nous avons papoté, grignoté les biscuits comme deux petits écureuils, et il n’est resté dans les assiettes que les mimosas et les rameaux dorés, parsemés des miettes du goûter.

Anne @atelierventura

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *