Back to Osaka

panoramic

Il y a déjà quinze jours nous prenions notre envol pour Osaka. Nous y avons retrouvé notre client Japonais Belle Maison pour préparer les collections de l’été prochain.

Chacun de nos voyages au Japon a cette force mystérieuse qui vous donne envie d’y revenir, autant vous dire que nous sommes parties le cœur léger, abandonnant Paris et sa crue presque historique pour retrouver cette ville trépidante et joyeuse qui nous a encore dévoilé quelques mystères.

DSC_1988DSC_1990

Cette année nous avons eu un gros coup de coeur pour Nakazakicho, un quartier qui a miraculeusement échappé aux bombardements de la seconde guerre mondiale et à l’avidité des promoteurs.

DSC_1991DSC_1997

Aujourd’hui il évoque un village d’irréductibles : des artisans, des stylistes, des artistes, et des amateurs de cafés y installent des échoppes à tailles humaines dans des maisons anciennes et sauvegardent ainsi ce patrimoine au charme fou, à deux pas des tours modernes d’Umeda.

DSC_2013DSC_2016

Nous y avons découvert le plus charmant café du Japon, breuvage exquis et pâtisseries fameuses dans une ambiance littéraire comme on les aime.

DSC_2006DSC_2005

Il faut se laisser porter et ne pas avoir peur de se perdre dans les ruelles qui recèlent de nombreux trésors pour qui sait prendre le temps.

Si toutefois une envie de lumières et d’agitation vous guette, nous vous recommandons de rejoindre Dotonbori pour faire le plein de sensations fortes dans ce « Time square » japonais qui n’a rien à envier à Ginza. Certes le quartier est touristique mais son atmosphère festive est unique et vaut le détour.

DSC_0918DSC_0921

Le long du canal une multitude de panneaux lumineux se reflètent sur l’eau.

DSC_1080DSC_0930

On y rencontre une jeunesse joyeuse et débridée et une foule de restaurants vous attend où vous pourrez dégustez les spécialités de la ville : takoyaki, okonomiyaki et notre plat préféré, les kushikatsu !

DSC_0927dotonburi

Osaka est une ville à laquelle on s’attache profondément, pleine de contrastes à l’image du Japon, et redécouvrir ces images nous transporte. Nous espérons vous avoir donné envie d’y faire escale si un jour vous avez le bonheur de visiter ce pays.

A bientôt

Caroline et Céline

Encore merci à Angelo d’Horizons du Japon, qui nous a donné quelques clefs pour découvrir cette ville qu’il aime profondément

  • Facebook
  • Twitter

Pique-nique pour faire revenir le printemps

bandeau picnic

Fraîcheur, saveurs, petites douceurs… sont les envies qui me viennent à la bouche quand le soleil est enfin là dès potron-minet et jusque (presque) tard le soir. Le printemps, c’est vraiment chouette !

Comme Paris est ma ville et que le ciel persiste tout de même à y garder son manteau gris, tant pis ! J’ai sorti ma vaisselle Mini labo et inventé des recettes fruitées-colorées spéciales « ensoleillement fait maison ».

sandwich pomme 2

D’abord, les petits sandwichs pomme-pomme :

  • Couper une pomme en tranches.
  • Entre deux tranches, glisser une petite poignée de roquette, une ou deux feuilles d’épinards, quelques lamelles de tomate ou de poivron, une rondelle de fromage de chèvre frais.
  • Utiliser un cure-dents pour faire tenir le tout ensemble. Planter un petit-pois frais à chaque bout du cure-dents.
  • Tremper dans une petite sauce yahourt, curry et sel. 
  • Déguster !

   brochette rouge

Puis la brochette rouge-courgette :

  • Choisir une courgette super fraîche cueillie du jour.
  • Alterner sur un petit pique rondelle de courgette, rondelle de betterave cuite.
  • Rouler la brochette dans un dip rouge.
  • Croquer !

Dip rouge :

  • Cuire à l’eau bouillante une patate douce.
  • Mixer une demie betterave rouge cuite.
  • Écraser la patate douce et mélanger avec la betterave.
  • Saler, poivrer selon votre goût.
  • Laisser refroidir pour y tremper des lamelles d’endive, une brochette rouge-courgette… Ou manger tel que.

On peut faire une variante orange du dip rouge : c’est le dip-dip !

Dip-dip :

  • En écrasant la patate douce une fois cuite, y ajouter une grosse cuillerée de pâte de cacahuètes et quelques zestes d’orange… Voilà un dip bien agrumé super gourmand !

dip orangedip rouge

Pour finir en douceur, voici deux petits biscuits à croquer :

L’ourson pas grognon :

  • 250 grammes de pâte (ou beurre) de cacahuète.
  • 110 grammes de sucre en poudre.
  • 1 cuillerée à soupe de graines de pavot (on peut aussi faire sans).
  • 1 citron (bio !).
  • Préchauffer le four à 180°C.
  • Prélever les zestes du citron, puis presser son jus.
  • Mélanger tous les ingrédients.
  • Rouler une noix de pâte, puis y ajouter deux petites boules pour les oreilles.
  • Enfourner et cuire 12 minutes, pas plus.
  • Laisser refroidir avant de prélever les biscuits de la plaque. Ils sont très friables et se transformeront en miettes si on essaie de les attraper chaud.
  • Goûter !

meteorite

La météorite venue de la planète Mars:

  • 60 grammes de betterave cuite en purée.
  • 160 grammes de farine.
  • 100 grammes de sucre.
  • 1 cuillère à soupe rase de bicarbonate.
  • 40 grammes de beurre mou (ou d’huile de coco).
  • 40 grammes de poudre d’amandes.
  • 1 œuf.
  • *3 cuillères à soupe de sucre en plus.
  • 5 cuillères à soupe de sucre glace.
  • Préchauffer le four à 180°C.
  • Mélanger bien fort le sucre et l’œuf entier.
  • Ajouter la purée de betterave, puis le beurre.
  • Verser la poudre d’amandes, et ensuite la farine.
  • Mélanger avec les mains s’il le faut, c’est plus drôle.
  • Former des petites boules de pâte.
  • Rouler chaque boule d’abord dans le *sucre, puis dans le sucre glace.
  • Enfourner pour 12 minutes maximum, à 180°C.
  • Laisser refroidir avant de croquer !

Et pour trinquer tous ensemble, voici deux boissons en technicolor.

dip et jus rougejus bleu

Un jus rouge comme les premiers coups de soleil : Le bissap enflammé

  • Faire une infusion de fleurs d’hibiscus. 
  • Ajouter un peu de miel, puis laisser refroidir.
  • Y jeter un trait de sirop de gingembre, quelques glaçons, et servir.

Un jus bleu comme les profondeurs de la mer en été : L’orgeat abyssal.

  • Faire cuire une feuille de chou rouge, puis la couper en petits morceaux.
  • Dans une carafe, mélanger le sirop d’orgeat à de l’eau bien fraîche, et y plonger un ou deux morceaux de chou rouge cuit.
  • Laisser reposer au réfrigérateur… Au bout d’une heure, surprise, le sirop est tout bleu. (Attention, si on met plus de chou cuit, on transforme sa boisson en potion au goût bizarre !)

J’ai essayé, ce pique-nique multicolore met de très bonne humeur, dès la préparation.  Et le soleil apparaîtra forcément, il aura trop envie d’admirer tout ça et d’en profiter aussi. Bon appétit !

> Retrouvez l’imaginaire culinaire de Juliette sur ★JULIETTESURPRISE★

  • Facebook
  • Twitter
10 mai, 2016

Le cheese-cake de la fête des mères

cake topperzoom fleurs2

Pour célébrer la fête des mères et le printemps retrouvé, nous vous proposons un DIY à notre image, coloré et gourmand. Nous avons reçu il y a peu de temps notre dernière création développée avec notre éditeur Atomic Soda : dessous de plat, plateau de présentation, chacun peut en déterminer l’usage. Comme nous adorons les gâteaux, les fleurs, les couleurs et le papier, nous avons mixé tous ces ingrédients pour vous proposer cette mise en scène spéciale fête des mères, mais il est évidement conseillé de la détourner pour un anniversaire ou toute autre célébration.

Pour réaliser le décor il faut :

  • - du papier léger et du papier crépon aux couleurs pétillantes
  • - des piques en bois
  • - une paire de ciseaux, un scalpel, un point de colle et de l’adhésif.

Impression

Téléchargez et imprimez notre modèle de cake topper ci dessus. Reportez-le sur une feuille de papier à l’aide d’un calque ou par transparence sur une vitre. Ensuite découpez en suivant le contour et évidez délicatement le texte à l’aide du scalpel. Fixez au dos les piques en bois avec un petit bout d’adhésif .

fleurs 1 b

Pour les fleurs en papiers voici quelques croquis pour vous guider, vous pouvez également vous inspirer du très joli livre d’Adeline Klam : « Atelier de fleurs en papiers », c’est une mine d’or !

Impression

  • - Découper les formes ci-dessus et pratiquer une fente selon les pointillés. 
  • - Saisir les deux bords découpés les coller l’un sur l’autre afin de créer un petit cône.
  • - Coller la deuxième fleur à l’intérieur du cône. 

Impression

  • - Découper la bande de pétales.
  • - L’enrouler en commençant par le bord où les pétales sont les plus étroits et fixer l’extrémité à l’aide de colle.
  • - Déplier les pétales vers l’extérieur pour former la fleur.

Impression

  • - Découper les formes et couper/perforer selon les pointillés.
  • - Enrouler la bande de pistils et fixer l’extrémité à la manière de la première fleur.
  • - Superposer les deux formes et les fixer en insérant la bande enroulée dans les fentes.

Pour le cheese-cake, nous vous proposons une recette sans cuisson qui apporte beaucoup de légèreté à ce dessert habituellement un peu lourd. Ingrédients pour 4 personnes :

  • - 75g de beurre doux
  • - 180g de biscuits (nous avons choisit des Thé, mais vous pouvez utiliser des petits-beurre, ou des spéculos)
  • - 2 feuilles de gélatine de 2 g
  • - 2 oeufs
  • - 2 citrons non traités
  • - 70 g de sucre en poudre
  • - 200 g de fromage frais (petits suisse, ricotta, carré frais)
  • - quelques groseilles et feuilles de basilic pour le décor.

Mixez les biscuits avec le beurre doux préalablement fondu. Beurrez les bords d’un cercle de 20 cm (vous pouvez le fabriquer à l’aide de carton recouvert d’aluminium). Le poser sur une plaque recouverte de papier sulfurisé et remplir le fond avec les biscuits au beurre en tassant bien. Réservez au frais au moins 20 minutes. Pendant ce temps, préparez la crème au citron. Faites tremper la gélatine dans l’eau froide. Après avoir prélevé les zestes, pressez les citrons. Séparez les jaunes des blancs. Blanchir les jaunes en les battant avec le sucre, versez dans une casserole et faites cuire doucement avec le jus et les zestes, jusqu’à ce que la préparation prenne la consistance d’une crème anglaise (ne pas faire bouillir). Essorez la gélatine et l’introduire dans la crème en fouettant. Transvasez dans un saladier. Ajoutez alors le fromage frais en fouettant à nouveau. Montez les blancs en neige, les introduire délicatement à la préparation. Versez la crème sur le fond de biscuit et réservez au frais au moins 2 heures.

gateau 1

Retirez délicatement le cercle, faites glisser le cheese cake sur la planche et décorez-le  avec le cake topper , les groseilles, les feuilles de basilic et de jolies fleurs en papier. Bonne fête gourmande !

Caroline et Céline

Un grand merci à Coline, notre stagiaire, pour la réalisation des fleurs et découpages

  • Facebook
  • Twitter

La Fontaine au Roi

klin 1épicerie 1krugen1

Il y a des rues qui portent des histoires, comme La rue de La Fontaine au Roi qui nous transporte à la fois par son nom évocateur, et son tracé particulier, sinueux et ascensionnel dans le faubourg de Belleville. A deux pas de la place de la République, la rue se dynamise aujourd’hui par l’ouverture de plusieurs lieux sympathiques, qui mettent en avant savoir-faire, produits locaux, et jeune création.

Voilà nos adresses préférées dans le quartier :

facade klininterieur klin

Pour commencer, la boutique galerie Klin d’œil. Bon, ce n’est pas tout à fait rue de la Fontaine au Roi mais rue Deguerry, une  voie parallèle où Virginie et Emilie Capman ont déniché un espace à rénover pour y prolonger l’esprit de l’évènement Klin d’œil . Pour mettre en forme leurs envies elles ont fait appel à Heju un tout jeune duo d’architectes et c’est une vraie réussite. Derrière une pétillante façade jaune qui vous donne envie de sourire, on  découvre la boutique, séparée par une très jolie verrière de l’espace réservé aux ateliers.

klin détailklin 3

Dans la boutique, une sélection pointue de bijoux, d’accessoires, de papeterie et même de délicats animaux de porcelaine. Côté ateliers il se passe toujours quelque chose : macramé, tricot, origami, abat-jour en laine, sérigraphie, cuisine vegan crue.

DSC_1636DSC_1723

Nous vous invitons ensuite à découvrir L’Epicerie Végétale, une petite échoppe aux allures un peu roots et bohème, où vous trouverez pêle-mêle des fruits et légumes bios et/ou locaux, des bouquets sauvages pleins de poésie, des jus fraichement pressés aux goûts parfois surprenants.

11218892_745250415586904_4878517132528104447_nkrugen 2

En traversant la rue nous entrons dans la crêperie Krügen, idéale pour donner des airs de vacances à ce début de printemps tristounet. Une déco sobre et soignée , un service très sympa et surtout des galettes de sarrasin fines et croustillantes dont vous pouvez composer la garniture (nous avons testé un mélange poireaux, champignons andouille : un régal !). Nous avons hâte d’y retourner découvrir le Kouign Burger, une créative alternative au classique burger.

Vraiment ce petit coin de Paris vaut le détour !

Caroline et Céline

Adresses :

Klin d’œil : 6 Rue Deguerry, 75011 Paris

L’Epicerie Végétale : 51 Rue de la Fontaine au Roi, 75011 Paris

Krügen : 58 Rue de la Fontaine au Roi, 75011 Paris

 

 

  • Facebook
  • Twitter
12 mar, 2016

Les coussins de Mini labo

 bandeau coussins

Elle est arrivée il y a quelques jours sur l’eshop et nous en sommes plutôt fières : notre collection de coussins made in France ! Après les cartes en bois made in UK, et les affiches made in Spain, nous tenions à continuer d’explorer la voie de l’auto-édition en imaginant une nouvelle gamme de coussins 100% made in France.

coussin tulipe parme coussin losanges poudre

Nous avons conçu cinq motifs mêlant des fleurs graphiques et des motifs géométriques : Bouquet, Eclipse, Fifties, Tulipes et Rosace, chacun étant décliné en deux couleurs.

coussin tulipes lemon coussin eclipse poudre

La couleur, c’est un peu le moteur de notre création. Pour cette collection, nous avions envie d’une harmonie douce rehaussée de touches toniques, ainsi le corail et le citron répondent joyeusement au grège et au poudre.

coussin bouquet grege coussin fifties grege

Pour la fabrication nous nous sommes tournées vers Grain de couleur, un fabricant labellisé Entreprise du Patrimoine Vivant situé dans la région de Lyon. Les housses  sont imprimées avec des encres à base d’eau afin de respecter l’environnement, sur des toiles françaises en mélange coton/lin et les coussins intérieurs viennent des Ardennes, ce qui en fait un produit 100% français.

Nous espérons qu’ils trouveront leur place dans vos intérieurs douillets !

A bientôt

Céline et Caroline

  • Facebook
  • Twitter
Pages :1234567...27»
Suivez nous ! Facebook Twitter

S’abonner à la Newsletter

A propos de Mini labo

Mini labo est un studio de création parisien et une marque d'objets du quotidien. Créé par Caroline Diaz, Céline Héno et Sophie Adary, en 2014 il a fêté ses 10 ans.