Mini labo, l’interview des 15 ans

Cette année, nous avons fêté nos quinze printemps, l’occasion de faire le point, et c’est avec Pauline Ricard-André qui nous suit depuis nos débuts que nous nous sommes prêtées au jeu de l’interview, chacune de notre côté, quelle bonne surprise de découvrir nos réponses mutuelles, et de nous apercevoir que nous sommes toujours en phase !

Alors, le bilan des 15 ans ?

Céline : On est toujours là !

Caroline : C’est incroyable comme 15 ans ça passe vite. Un parcours semé de belles rencontres, de projets d’une incroyable diversité, nous n’aurions jamais imaginé pouvoir nous exprimer sur autant de supports au moment où nous avons commencé, c’est la magie de l’expérience.

Quelle évolution dans votre travail depuis le pop-up store de vos 10 ans ?

Céline : Nous avons eu la chance d’élargir encore plus notre « champs d’action créatif » sur de nouveaux supports comme par exemple : une collection de carreaux ciment avec la Maison Bahya et de poursuivre des collaborations comme avec les Tissages Moutet.

Caroline : Les 1O ans c’était un peu dingue, une sorte de catalyseur qui nous a poussé dans plusieurs directions, cela nous a permis de renouveler l’expérience de collaborations avec d’autres marques, dans de nouveaux domaines. Nous avons aussi affirmé notre positionnement plus adulte.

Qu’avez-vous eu envie de réunir et de présenter dans cet événement ?

Céline : Pouvoir proposer l’ensemble de nos collections et collaborations et une petite partie de notre travail réalisée pour notre licence au Japon dans un seul lieu qui nous ressemble et se rendre compte que tout ça est cohérent !

Et, cerise sur le gâteau, associer à la fête nos amies créatrices pour organiser des ateliers créatifs autour de notre univers !

Caroline : Nous avons eu envie de montrer davantage ce que nous développons au Japon à travers une sélection de produits emblématiques comme notre collection de céramique. Envie aussi de développer de nouveaux partenariats avec des marques avec qui nous partageons certaines valeurs : production et savoir-faire locaux essentiellement, passion pour le motif et la couleur (Bahya, Adeline Klam). Retrouver des partenaires autour de nouveaux projets (Tamia et Julia rencontrées sur des éditions de la Thé Box, Moutet).

Quels sont vos rêves , vos futurs projets ?

Céline : Pour ma part j’ai envie de partir sur des créations plus artisanales, des petites séries d’objets avec même l’idée de faire des pièces uniques ! Prendre le temps d’expérimenter de nouvelles techniques (céramique, tissage, broderie … ) mais j’avoue que sur la liste de mes envies, une collection de linge Maison ça me fait rêver !

Caroline : Un papier peint panoramique, des chaussettes made in France. Et puis prendre le temps de faire, se donner le temps de mettre « la main à la pâte ». J’aimerai faire du métal repoussé, de la gravure, des choses un peu plus « uniques », et ralentir un peu le rythme, on a quinze ans mais nous en avions plus du double au moment de la création de Mini labo ;).

En 15 ans, à quoi aurez été vous fidèle ?

Céline : Notre façon de travailler « à quatre mains » avec Caroline sur nos différentes créations et notre volonté de rester « un mini studio ».

Caroline : Ça peut paraitre présomptueux, mais je crois qu’on a toujours fait ce que nous avions envie de faire, la dimension plaisir a toujours été un moteur dans nos projets. Et aussi une confiance mutuelle, pouvoir travailler à 2 pendant de si nombreuses années dans une entente quasi parfaite c’est plutôt dingue !

Le portrait de chacune de vous à 15 ans ?

Céline : c’était les années 80 alors on va éviter de parler du look et de la coupe de cheveux ! A 15 ans, je m’ennuyais beaucoup à l’école, je passais pas mal de temps à dessiner pendant les cours … jusqu’au jour où ma prof de maths désespérée m’a dit qu’il était possible de poursuivre des « études artistiques » … une révélation pour moi !

Caroline : Ahahaha ! J’arrivais de Marseille en région parisienne dans un lycée expérimental où j’ai rencontré des personnes qui comptent toujours beaucoup dans ma vie. Je découvrais tout juste l’art contemporain, je me racontais beaucoup d’histoires que je dessinais sur toute sorte de papiers qui me tombaient entre les mains, j’étais rêveuse et passionnée, mais je manquais terriblement de confiance en moi, là-dessus j’ai fait quelque progrès je crois.

Et dans 15 ans, vous vous imaginez où ?

Céline : À la campagne dans un petit village de la Drôme provencale où je prendrai quelques bonnes résolutions comme passer beaucoup moins de temps derrière un ordinateur.

Caroline : Dans une petite maison dans le Cotentin près de la mer, à prendre le temps de regarder le soleil se coucher sur l’eau. Il y aurait bien sur un atelier pour bricoler toute sorte de choses, une bibliothèque, un jardin, quoique le jardin je ne suis pas sure, j’aurais tout à apprendre, mais pourquoi pas !

  • Facebook
  • Twitter

Poésie gourmande

Pendant que d’autres sont en vacances et se la coulent douce, certains commencent à s’affairer… C’est mon cas ! Moi, Manon, stagiaire chez Mini labo, je suis heureuse de vous présenter ce DIY tout droit inspiré de l’univers fleuri et fruité de Céline et Caroline.

Le soleil a pointé le bout de son nez , la chaleur l’accompagne, on ne peut se tromper, c’est l’été ! Quoi de mieux qu’une bonne salade de fruits pour se régaler tout en se rafraîchissant ? Oui, bonne idée, mais pas n’importe laquelle… Je vous propose de ravir nos mirettes avant de combler nos papilles gustatives. C’est maintenant prouvé, la poésie gourmande de Mini labo peut nous suivre jusque dans nos assiettes (si, si). Sortez vos fruits les plus colorés, il est temps de s’amuser et de bien manger !

Ne jetez pas vos cannettes après vous être désaltéré, vous en aurez besoin pour ce Do It Yourself. Muni d’un cuter et d’une règle, découpez dans le métal des bandes d’environ 2 cm de large. N’ayez crainte, ça ne coupe pas ;)

Suivez les lignes des  gabarits ci-joints, pour créer la forme souhaitée. Il vous faudra du scotch pour fermer votre emporte-pièce. N’hésitez pas à en placer quelques morceaux aux pliures si le métal est cassant et fait des siennes.

Vous pouvez maintenant découper les fruits avec les emporte-pièces. Ananas, melon, pastèque, kiwi… Choisissez à votre bon plaisir tout en vous assurant que les formes se tiennent suffisamment bien.

Vous pouvez dorénavant créer de jolies assiettes ! Si on vous a répété pendant votre enfance de ne pas jouer avec la nourriture, c’est le moment d’en profiter et d’enfreindre la règle !

Piquez vos feuilles et fleurs fruitées sur des cure-dents, il y aura de quoi épater vos amis lors de l’apéritif du samedi soir. Pour plus de douceur, de la mozzarella peut être ajoutée à votre composition. Un filet d’huile d’olive et de vinaigre balsamique et voilà sur votre table, une chouette entrée colorée.

Manon

  • Facebook
  • Twitter

Fleurs, couleurs et poésie…

Doit on encore vous présenter Adeline Klam ? Cette douce créatrice inspirée passionnée par le Japon présente dans sa jolie boutique du onzième arrondissement de Paris de merveilleuses créations poétiques et colorées.

Nous avions rencontré Adeline au cours de la célébration de notre dixième anniversaire, elle était venue animer dans notre boutique éphémère des ateliers d’origami. Entre nous ce fut un vrai coup de cœur et depuis nous sommes restées attentives au travail de l’une et l’autre, avec l’envie partagée de réaliser quelque chose ensemble.

Les fleurs, la couleur et le papier, voilà les trois sujets de prédilection et de passion qui nous unissent et très vite l’idée d’imaginer ensemble une collection de papiers japonais Washi s’est imposée. Adeline a choisit trois de nos motifs emblématiques puis nous avons travaillé ensemble les couleurs. L’exercice s’est révélé un jeu d’enfants, tellement il était évident que nos deux univers étaient faits pour se rencontrer.

Quel beau cadeau d’anniversaire ! Pour nos quinze ans de création, Adeline exauce notre souhait avec une édition limitée unique : quinze motifs imprimés sur de belles feuilles de papiers washis, et trois pochettes de papiers origami travaillées en harmonies : Yuzu, Oslo et Litchi.

Quand les papiers sont arrivés du Japon nous étions époustouflées de la qualité de réalisation, et par la beauté des couleurs. Ce qui nous touche c’est que vous aussi vous avez été très nombreu.se.s à nous dire sur les réseaux, et en boutique, combien cette collaboration était une évidence, et vous êtes au rendez-vous, fidèles !

Nous avons hâte de voir fleurir les jolies créations que vous allez réaliser avec cette gamme exclusive. Et la bonne nouvelle c’est que le 7 juillet, vous pourrez participer à différents ateliers de création avec notre collection, pour les inscriptions c’est par ici que ça se passe !

Merci à Adeline pour sa confiance sur ce projet qui nous tenait tant à cœur.

Céline et Caroline

  • Facebook
  • Twitter

De la déco made in France

Si vous êtes passé.e.s à coté de cette info c’est que vous avez oublié de sortir de l’hibernation : cette année nous fêtons nos 15 printemps ! C’est pour nous l’occasion de faire éclore de nouveaux projets, notamment autour du design et de la décoration, poussées par l’envie de travailler avec de jeunes marques, sensibles comme nous au respect de l’environnement, fabriquant en France et en petites quantités. Si les réseaux sociaux sont parfois chronophages, ils permettent également de belles rencontres. Ainsi nous avons découvert les deux partenaires avec qui nous avons développé deux jolies capsules : Blomkål et Charlie & June.

Du mobilier avec Blomkål

Derrière ce nom à l’accent scandinave – Blomkål signifie “chou-fleur » en suédois – se cache une “happy family” bien française. Romain et Loanah, jeunes entrepreneurs, ont créé leur propre maison de mobilier et d’agencement, dans leur région de la Nouvelle-Aquitaine. Dans l’atelier familial, ils conçoivent et réalisent des meubles en bois inspirés du design scandinave, mais aussi des projets sur mesure d’aménagement, pour les particuliers ou les professionnels.


Associer dessin et bois, nous en avons toujours rêvé. Alors quand Blomkål, nous en a donné l’opportunité, nous n’avons pas hésité ! Par un trait de crayon noir, comme gravé dans le bois, nos motifs sont venus magnifier un paravent en bois clair, une chaise, et des patères, rehaussés de couleurs délicates choisies dans la gamme de Blomkål.

 

Des bouquets tricotés avec Charlie & June

Charlie & June c’est l’univers coloré et pétillant de Julie. Ses premières créations tricotées commencent à la naissance de ses filles, et se poursuivent en suivant le fil de sa maman, adepte du tricotin. En 2013, Julie imagine son premier prénom enlainé, et depuis, ne vit que de mots, de dessins, de laine et d’eau fraîche !

Si  nous dessinons avec des crayons, Julie dessine avec de la laine. L’inévitable rencontre ne pouvait se conclure qu’en beauté et en originalité : voici une brassée de fleurs dessinée par Mini labo et réalisée par Julia avec talent, couleurs… et tricotin !

Voilà nos envies de déco comblées avec ces deux partenaires, nous espérons qu’ils trouveront leurs places dans vos douces maisons.

 

Céline et Caroline

  • Facebook
  • Twitter

Un carnet fait maison

Notre nouveau coffret de papier origami édité par Mon Petit Art est arrivé !

Nous avons eu envie de motifs plus généreux à combiner bien sûr avec des micros motifs pour rythmer toutes les créations qui vous viendront en tête quand vous aurez nos papiers imprimés entre les mains.

Chez Mini labo nous avons une passion pour le papier et nous conservons toutes sortes de chutes dans nos cartons : nous savons que nous les utiliserons. Le moment est venu de les recycler pour fabriquer d’adorables carnets accordéons, parfaits pour dessiner, faire un carnet de voyage ou un album photo.

Pour réaliser nos petits carnets il faut :

  • – quelque feuilles de notre coffret origami
  • – des feuilles de papier de toutes sorte
  • – des chutes de carton gris (au minimum 13x10cm)
  • – un crayon, une règle, une lame de précision ou un cutter, un plioir
  • – de la colle vinylique et un pinceau

 

Nous commençons par former les accordéons en assemblant les différentes feuilles de papier. Nous avons choisi de mixer les supports car l’idée était de recycler nos chutes, mais vous pouvez utiliser un papier auquel vous êtes attaché.e pour peindre ou dessiner.

Nos carnets mesurent 13 x 10 cm, le format de l’accordéon est inférieur de 5 mm pour pouvoir s’inscrire à l’intérieur des couvertures. Vous pouvez découper des bandes de 12,5 cm de large, et marquer des plis tous les 9,5 cm dans la longueur. En bout de bande, pensez à conserver un onglet d’environ 1 cm de large qui permettra d’assembler les différents pliages entre eux.

Pour fabriquer les couvertures des carnets, il suffit d’encoller soigneusement les rectangles de carton gris et de positionner les feuilles de papier origami dessus en prenant soin de laisser dépasser un centimètre de part et d’autre. Il faut ensuite découper les angles pour éviter d’avoir un surplus de matière quand vous replierez les côtés. Rabattre et coller ces onglets sur l’envers. Vous pouvez coller un rectangle de papier pour avoir une finition très propre.

Et voilà un très joli carnet déclinable selon toutes vos inspirations !

A bientôt

Caroline et Céline

  • Facebook
  • Twitter
Pages :1234567...30»
Suivez nous ! Facebook Twitter

A propos de Mini labo

Mini labo est un studio de création parisien et une marque d'objets du quotidien. Créé par Caroline Diaz, Céline Héno et Sophie Adary, en 2014 il a fêté ses 10 ans.