Tous les articles dans "Ailleurs"

Trois jours à Amsterdam

archi 2 peniche DSC_3109

Entre deux collections, avant que l’hiver ne nous plonge dans de trop sérieuses envies de cocooning nous avons décidé de nous échapper quelques jours à Amsterdam. A trois heures de train, avec son architecture de rêve, ses canaux miroitants et son ambiance détendue, elle nous est apparue comme la destination idéale pour trois jours qui se sont révélés bien dépaysants, inspirants et nourrissants.

Nos bonnes adresses sont réparties essentiellement dans Jordaan, la partie ouest de la ville et Pijp, deux  quartiers aux origines ouvrières et populaires qui depuis abritent les lieux les plus tendances de la ville, boutiques vintages et cafés cosy.

9 Straatjes, plus chic, reste un beau quartier à arpenter et certains spots du coeur de ville sont incontournables.

Voilà nos coups de coeur :

sukha 1 sukha 2

Sukha : située dans la très branchée Haarlemmerstraat (au 110), cette boutique tendance offre dans une ambiance épurée une belle sélection d’objets décoratifs, d’accessoires et de mode en matières naturelle, incarnant parfaitement l’art de vivre « Hygge » venu du Danemark.

bilder & de clerq 3 bilder & de clerq 1

Bilder & De Clerq : Une magnifique enseigne Bio, entre le traiteur et l’épicerie fine, on peut manger sur place (nous y sommes allées trop tôt pour déjeuner mais nous avons bien rempli nos paniers) - De Clercqstraat 44

wildernis wildernis 4

Wildernis est une incroyable boutique consacrée aux plantes : succulentes,  plantes suspendues, livres de botaniques,  graines, céramiques , outils pour jardiner, impossible de résister… Des workshops sont également organisés pour fabriquer des terrariums et autres créations autour des plantes - Bilderdijkstraat 165F

pluk 1 Pluk 2

Pluk : un charmant restaurant diététique mais aussi une boutique de déco, au coeur de 9 straatjes, pour déguster smoothies, salades et pâtisseries - Reestraat 19

the darling the darling 2

The darling : une boutique remplie de trésors vintage dans une ambiance très poétique - Runstraat 4

DSC_3144 gateaux droog

Droog : c’est à la fois une marque de design, un magasin, une galerie et un hotel installés dans une bâtisse du XVIème siècle. Nous avons fait une pause gourmande et paisible dans le café à l’étage – Staalstraat 7-A

HAY HAY 2

Hay : éditeur venu du Danemark, on y va pour sa papeterie sophistiquée et minimale, les petites boites en verre coloré, sa sélection de mobilier et d’objets design incontournables - Spuistraat 281

hutspot 1 hutspot

Hutspot est une chaîne néerlandaise ; nous avons découvert leur boutique à l’entrée du Pijp, qui propose une belle sélection de mode et de bijoux de créateurs locaux et un café très agréable à l’étage – Van Woustraat 4

all the luck all the luck in the world

All the luck in the world : un de nos gros coup de coeur dans le quartier Pijp, une boutique avec une véritable identité, impossible d’en ressortir les mains vides - 

serre feuillage

La cerise sur le gâteau de ce séjour a été sans conteste notre balade au Hortus Botanicus sous un soleil radieux. Il est très petit ce qui se révèle être un atout quand le temps est compté, et regroupe en quelque serres de magnifiques palmiers, cactus, papillons et autres trésors suspendus hors du temps.

 

Ci-dessous d’autres adresses que nous n’avons pas illustré de photos mais qui valent le détour :

Kolifleur : très jolie sélection de céramique et d’illustrations - Frans Halsstraat 35

Lankskroon : le meilleur chocolat chaud de la ville et de délicieuses stroopwafel (gauffres plates), croustillantes et fourrées au miel - Singel 385

De Kleine Parade : un concept store destiné aux enfants, on y trouve des vêtements, des jouets et de la très jolie papeterie. Il y a également des ateliers créatifs et un petit salon de thé, adorable – Gerard Doustraat 142-144

 

Bon voyage !

Caroline et Céline

  • Facebook
  • Twitter

Back to Osaka

panoramic

Il y a déjà quinze jours nous prenions notre envol pour Osaka. Nous y avons retrouvé notre client Japonais Belle Maison pour préparer les collections de l’été prochain.

Chacun de nos voyages au Japon a cette force mystérieuse qui vous donne envie d’y revenir, autant vous dire que nous sommes parties le cœur léger, abandonnant Paris et sa crue presque historique pour retrouver cette ville trépidante et joyeuse qui nous a encore dévoilé quelques mystères.

DSC_1988DSC_1990

Cette année nous avons eu un gros coup de coeur pour Nakazakicho, un quartier qui a miraculeusement échappé aux bombardements de la seconde guerre mondiale et à l’avidité des promoteurs.

DSC_1991DSC_1997

Aujourd’hui il évoque un village d’irréductibles : des artisans, des stylistes, des artistes, et des amateurs de cafés y installent des échoppes à tailles humaines dans des maisons anciennes et sauvegardent ainsi ce patrimoine au charme fou, à deux pas des tours modernes d’Umeda.

DSC_2013DSC_2016

Nous y avons découvert le plus charmant café du Japon, breuvage exquis et pâtisseries fameuses dans une ambiance littéraire comme on les aime.

DSC_2006DSC_2005

Il faut se laisser porter et ne pas avoir peur de se perdre dans les ruelles qui recèlent de nombreux trésors pour qui sait prendre le temps.

Si toutefois une envie de lumières et d’agitation vous guette, nous vous recommandons de rejoindre Dotonbori pour faire le plein de sensations fortes dans ce « Time square » japonais qui n’a rien à envier à Ginza. Certes le quartier est touristique mais son atmosphère festive est unique et vaut le détour.

DSC_0918DSC_0921

Le long du canal une multitude de panneaux lumineux se reflètent sur l’eau.

DSC_1080DSC_0930

On y rencontre une jeunesse joyeuse et débridée et une foule de restaurants vous attend où vous pourrez dégustez les spécialités de la ville : takoyaki, okonomiyaki et notre plat préféré, les kushikatsu !

DSC_0927dotonburi

Osaka est une ville à laquelle on s’attache profondément, pleine de contrastes à l’image du Japon, et redécouvrir ces images nous transporte. Nous espérons vous avoir donné envie d’y faire escale si un jour vous avez le bonheur de visiter ce pays.

A bientôt

Caroline et Céline

Encore merci à Angelo d’Horizons du Japon, qui nous a donné quelques clefs pour découvrir cette ville qu’il aime profondément

  • Facebook
  • Twitter

Lisboa

Coïncidence, cette année nos dernières vacances se sont déroulées à Lisbonne, à un mois d’intervalle : voyage en famille pour Céline et escapade en amoureux pour Caroline. Nous sommes chacune revenues ravies de ce séjour, et prenons enfin le temps de partager avec vous quelques images et coups de cœur.

cable carazulejos coeur

Le Bairro Alto, où nous avons logé, est plein de charme avec ses ruelles pittoresques et ses façades recouvertes d’azulejos. Un bon point de départ pour la plupart de nos balades, à deux pas de Principe Real (incontournable pour  boire un café au kiosque du jardin) et du Miradouro de Sao Pedro de Alcantara, qui offre un sublime panorama de la ville.

pasteljardin

Pause café et  pastel de nata au jardin botanique, une parenthèse de verdure incontournable et dépaysante, l’occasion de se promener hors des sentiers battus.

landeau gateauxLIBRAIRIE

La LX Factory, lieu branché de Lisbonne, est une ancienne manufacture textile où la mode, l’art et la gastronomie cohabitent joyeusement. Gros coup de cœur pour la maison Landeau, fabrique de chocolat, qui propose comme spécialité une fabuleuse génoise recouverte d’un fondant et saupoudrée de cacao. Dans la librairie Ler Devagar, aménagée dans une imprimerie, on trouve une impressionnante quantité d’ouvrages, mais également un bar et de surprenantes installations artistiques.

punto finalazulejos

De l’autre côté du Tage, nous admirons le magnifique panorama de la ville depuis la terrasse du Ponto Final.  Au retour, nous faisons une pause au Mercado da Ribeira: le bon plan pour déguster des spécialités portugaises cuisinées par des chefs à prix doux.

terasse palaciopalazio

Véritable trésor caché au cœur de l’Alfama, le palace Chafariz D’El Rei, nous a réservé un accueil adorable. Après une visite de l’établissement,  nous nous sommes posés à l’abri des bougainvillées sur la minuscule terrasse, pour un délicieux tea time.

panneau peintsardines

Dans nos valises de somptueux souvenirs : une collection de boîtes de sardines, des pelotes de pure laine vierge, du Vino verde.

Nous avons particulièrement apprécié l’Alfama et Graça, quartiers populaires et contrastés, dédales de ruelles étroites et  trésors préservés qui racontent l’histoire de la ville.

Nos adresses préférées:

  • boutiques

Retrosaria rua do loreto 6 : une  mercerie secrète (cachée au 2e étage d’un immeuble) avec un beau choix de tissus et de laines mérinos que Rosa Pomar fait produire entièrement au Portugal.

A Vida Portugese largo do Intendente, 23 : pour sa papeterie haut de gamme, ses boîtes de sardines colorées, ses savons aux packaging fabuleux, ses hirondelles en céramique.

LX Factory  (dont Maison Landeau): Rua Rodrigues de Faria, 103

  • Café et restaurants 

Palacete Chafariz d’El Rei : Travessa do Chafariz de El Rei 6

La terrasse du Ponto Final : Cais do Ginjal 72, Cacilhas

Mercado da Ribeira : Av. 24 de Julho 49

A Cevicheria, Rua D. Pedro V 129 : un chic restaurant où le chef Kiko vous propose des spécialités de Ceviche, c’est un peu cher mais il faut se laisser surprendre par étonnant son menu dégustation

Caroline et Céline

  • Facebook
  • Twitter

Une semaine à Osaka

Début mars, nous avons eu la chance de passer une semaine entière à Osaka où nous avions rendez vous avec notre client japonais : Belle Maison.

 

panoramaosaka pittoresque

Le jour de notre arrivée, à peine descendues de l’avion,  nous sommes parties explorer quelques quartiers de la ville grâce à notre guide Angelo, d’ Horizons du Japon. Après avoir pris un peu de hauteur et apprécié l’immensité de la 3ème plus grande ville du Japon, nous nous sommes aventurées dans des lieus assez confidentiels et authentiques, nous révélant des aspects du pays très surprenants, une âme joyeuse et presque latine, loin de la rigueur policée que nous avions perçue à Tokyo.

Avec son surnom de « Marseille japonaise », Osaka demeure la grande oubliée des touristes  qui ne font que la traverser. Pour votre prochain voyage au Japon, nous vous la recommandons sans hésiter…

 

marchémangeur soba

Puis nous avons retrouvé les équipes de Belle Maison, pour travailler sur la collection printemps/été 2016. Quatre jours de travail intense, rythmés de rencontres multiples : acheteurs des secteurs de la mode et du linge de maison,  fabricants de sacs,  responsables de l’édition du catalogue,  stylistes, chargés de communication.

atelierblogueuses

Nous avions aussi rendez-vous avec des blogueuses pour une rencontre où nous avons évoqué notre parcours créatif au Japon, livré nos secrets de fabrication, expliqué comment la Française concilie travail et vie de famille (pour les Japonaises c’est assez difficile à envisager, à partir du moment où elles décident de fonder une famille elles doivent souvent renoncer à leur carrière professionnelle). Après cet échange, nous avons animé un atelier de papier découpé autour de nos personnages emblématiques qui sont très populaires au Japon. Ce fut une belle rencontre, nous sommes chaque fois tellement surprises et émues de l’accueil chaleureux de notre public japonais.

ein shop kobéboutique kobé tenugui

Nous avons quand même eu le temps de faire quelques virées shopping très stimulantes à Osaka et Kobé, à la découverte d’artisans et de savoir-faire uniques : cosmétique bio, tenugui (une sorte de fine serviette en coton aux multiples usages) imprimés au cadre, broderies délicates, papeterie raffinée… Nous avons eu de nombreux coups de cœur malgré le peu de temps consacré à l’exploration de la ville. Un deuxième voyage s’impose !

laurelsacs brodés

Ce billet ne serait pas complet si nous n’évoquions pas notre gourmandise. Nous avons été comblées en découvertes culinaires :

taiyaki, une sorte de gaufre fourrée la plupart du temps de pâte de haricot rouges et  graines de ginkgo grillées ci-dessous…

gauffresgraines de ginko

soba, des pates à base de sarrasin qui se déclinent en préparations chaudes ou froides, un pur régal et kushikatsu délicates brochettes panées ci-dessous…

 

sobasbrochette

Autant de merveilles aux saveurs inédites et à l’ incroyable raffinement visuel !

Nous retrouvons notre vie parisienne pleines d’inspiration et de projets pour la suite de notre aventure franco-japonaise.

Caroline

 

quelques adresses :

restaurant de soba fraîches : Te uchi soba Shuhari, quartier de Dojima, Osaka.

shopping : Grand Front Osaka, grand mall avec un  beau Muji et son café, beaucoup de belles boutiques. Proche de la station « Osaka ».

Nijiyura, boutique de tenugui à Kobé

Ein Shop, jolie sélection de bijoux, vêtements, accessoires déco et cuisine à Kobé

 

 

 

 

  • Facebook
  • Twitter
28 août, 2014

Doux Dimanche à Tokyo

Cet été j’ai eu la chance de partir à Tokyo, pour perfectionner mon japonais et faire un peu de tourisme. Un de mes quartiers de prédilection était Omotesando. Une avenue très animée, remplie d’une faune hétéroclite (de Japonais mais aussi de « gaijin », touristes, bien sûr) attirée par les grandes enseignes internationales. Dès que possible, il faut se perdre dans les rues adjacentes pour découvrir des boutiques de taille plus modeste, des petits coiffeurs et des cafés tranquilles.

C’est là, dans ce dédale de petites rues du Tokyo pointu, que se trouve la galerie Doux Dimanche.

 

Paumes_1 IMG_3070

J’ai rendez-vous avec Fumie Shimojisa fondatrice. Nous nous installons dans un de ces petits cafés au 1er étage d’une boutique de mode du quartier. Fumie est une Japonaise parfaitement à l’aise avec les deux cultures. Entre Paris et Tokyo, elle a su prendre le meilleur des deux… Avec son mari Hisashi Tokuyoshi, ils ont vécu plusieurs années en France. Ensemble, ils ont créé la maison d’édition Paumes, dont les petits livres (format japonais oblige) sont bien connus chez nous !

C’est grâce à l’un de ces livres qui lèvent le voile sur les intérieurs d’artistes et de créateurs français que nous les avons rencontrés à Paris pour la première fois, lorsque Caroline les a reçus chez elle. C’est aussi Fumie qui nous a présenté notre principal client japonais.

Tout en dégustant de délicieuses pasta aux saveurs japonaises, je lui demande de me raconter l’histoire de Paumes. Elle commence à Paris avec la rencontre de créateurs parisiens. A leur retour au Japon en 1997, Fumie devient leur agent et les fait au découvrir au public japonais, notamment à travers les photographies d’Hisashi. De fil en aiguille, d’agent et photographe ils deviennent éditeurs…

Le nom Paumes vient de l’ancien Jeu de paumes et évoque une sorte de ping pong entre les créateurs français et le Japon !

 

Paumes_3 IMG_2014p

ici, leur dernier livre paru : Paris Yum-Yum Kitchens

Les livres de Paumes  passionnent les Japonais qui n’ont souvent ni l’espace ni le droit de décorer leur appartement comme ils le voudraient. Et bien que les textes soient en japonais, ils se vendent aussi à travers le monde entier !  La sélection de lieux, les photos d’Hisashi Tokuyoshi et les illustrations de Kei Yamazaki y sont pour beaucoup.  Partis de Paris, explorant des thèmes aussi variés que les cuisines, les jardins, les chambres d’ados, Hisashi avec l’équipe parisienne de Paumes, a rencontré quantité de créateurs à Londres, Stockholm ou encore Amsterdam.

 

Paumes_6 IMG_3075

En dessous de leurs bureaux à Aoyama, Fumie et Hisashi ont ouvert la galerie Doux Dimanche qui présente régulièrement le travail d’artistes, Japonais ou étrangers. Quand je suis passée, c’était l’artiste japonaise Yumi Kitagishi qui exposait et proposait un atelier manucure totalement kawaii ! J’ai adoré ses papiers-cadeaux et ses tampons si mignons, les souvenirs les plus craquants à rapporter de Tokyo.

Sophie

  • Facebook
  • Twitter
Pages :123»
Suivez nous ! Facebook Twitter

S’abonner à la Newsletter

A propos de Mini labo

Mini labo est un studio de création parisien et une marque d'objets du quotidien. Créé par Caroline Diaz, Céline Héno et Sophie Adary, en 2014 il a fêté ses 10 ans.