Tous les articles depuis "octobre, 2014"
30 oct, 2014

Des petits bonnets pour une grande cause

page galet blogVoilà quelques années que je vois fleurir en hiver de jolis petits bonnets au sommet des bouteilles de jus de fruits Innocent. Comment y résister  ? Et d’un, je me régale de délicieux smoothies, de deux, je soutiens l’action des petits frères des Pauvres tout en étoffant la collection d’accessoires des poupées de mes filles.
Il y a quelques jours je découvre via Instagram les créations stylées des Gambettes Sauvages, accompagnées du hashtag #metstonbonnet. Et si cette année je participais davantage à cette noble cause tout en m’amusant ?   De fil en aiguille, et de liens en liens, je trouve le modèle mis en ligne pour réaliser un bonnet aux bonnes dimensions, et hop je ressors mes aiguilles à tricoter qui sommeillaient depuis trop longtemps, pour fabriquer mon premier bonnet.
Pourquoi ne pas convoquer les personnages emblématiques de Mini labo à travers une petite collection de bonnets ?
Simon est le premier de la série, ce n’est pas un hasard : notre ourson est né sous la forme d’un doudou tricoté, il y a plus de 10 ans maintenant…

En réponse à vos réactions chaleureuses sur Instagram, je vous livre ici mon mode d’emploi. A vos aiguilles !

 

 

page galet blog

 

 

Base du bonnet :

Du fil à tricoter pour aiguilles N° 4, aiguilles 3,5 et 4, crochet N°3 ou 3,5

Monter 28m avec les aiguilles 3,5, tricoter 2 rangs de côtes 1/1 puis continuer en jersey avec les aiguilles n°4, pendant 12 rangs.
Sur le rang suivant, tricoter les mailles 2 par 2 : on obtient 14m.
Un rang envers, puis de nouveau tricoter les mailles 2 par 2 : on obtient 7 m.
Couper le fil en gardant une longueur de 25cm, enfilez le sur une aiguille à coudre la laine et passer le à travers les mailles restantes, serrer bien pour former le haut du bonnet puis fermer par une couture.

Pour les oreilles, je passe au crochet :

Oreilles d’ours : sur une chainette de 5 mailles , je monte 5 doubles brides
Oreilles de chat : sur une chainette de 4 mailles, je monte une maille coulée, une bride, une double bride puis une triple bride, pour des oreilles plus petites on monte une chaînette de 3 mailles et je monte seulement une maille coulée, une bride, une double bride
Oreilles de lapin : sur une chainette de 7 mailles, je monte 7 brides, puis je borde toute l’oreille d’un rang de mailles serrées.

Les yeux et les museaux sont coupés dans de petites chutes de feutre, je brode ensuite les détails avec du fil noir.

A vous de jouer, n’hésitez pas à ajouter vos touches personnelles, ce qui compte c’est d’envoyer vos jolies créations avant le 1er décembre ici :

innocent
La Halle Aux Bonnets
52, rue du Faubourg Poissonnière
75010 Paris,

et toutes les infos sont là.

 

Caroline

Pancakes potimarronés d’automne

JulietteLeMoinepourMinilabo_pancakeours_1
Orange, rouge, jaune, brun, pourpre… Les couleurs de l’automne sont arrivées, et parfois même, si on est bien sage, la pluie s’y met pour faire tout briller. On est retourné fouiller dans les armoires pour trouver son bonnet doux, ses moufles moelleuses, les grosses chaussettes tricotées. 
 
Les feuilles joliment peintes et les nuages dodus arrivent en compagnie d’une ribambelle de légumes et de fruits exquis: citrouilles et potimarrons, pommes, poires et oranges… Des brouettes de couleurs pour nous faire patienter avant le retour des longues journées.
C’est à partir de ces trésors automnaux que Juliette vous a concocté les meilleurs candidats aux goûters lumineux des après-midis grisouillantes : sortez les sourires, accrochez les serviettes, ouvrez grand la bouche…
Voici les « pancakes potimarronés au sucre orangé » !
 
Les quantités indiquées seront parfaites pour une douzaine de pancakes d’environ 15 cm de diamètre. De quoi nourrir un ours affamé, deux renards après leur jogging, une famille de marmottes, ou bien quatre humains raisonnables. 
Ah oui, et si vous avez l’immense chance d’être en possession d’une fabulicieuse petite poêle à pancakes Mini labo, vos pancakes en seront d’autant plus savoureux ! Mais comme ces charmants ustensiles n’ont été vendus qu’au Japon, une poêle toute classique fera très bien l’affaire aussi. Vous n’aurez plus qu’à dessiner les ours dessus avec du miel.
 
Pancakes
- 100 g de farine
- 65 g de fécule de maïs
- 100 g de sucre brun type vergeoise ou rapadura
- 1 cuillère à soupe de levure chimique
- 1 cuillère à soupe de bicarbonate de soude
- 2 cuillères à soupe d’huile végétale (ici, de l’huile de coco)
- 1 cuillère à soupe de cannelle en poudre
- 1 demie cuillère à soupe de cardamome en poudre
- 1 cuillère à soupe de rhum
- 1 cuillère à soupe de vinaigre de cidre 
- 1 tasse de lait de coco (qu’on peut remplacer par un yaourt si on préfère)
- 2 œufs (blancs & jaunes séparés)
- 250 g de potimarron en purée
- un peu de beurre ou d’huile de coco pour la cuisson
 
Pour les novices, la super astuce du potimarron, c’est que vous n’avez pas besoin de l’éplucher! Surtout s’il est bio évidemment… Il suffit de le poser tout entier dans une cocotte minute avec un fond d’eau. Quand la cocotte fait « pschhhhh », on compte 20 minutes puis on éteint. Une fois la chose un peu refroidie, on retire le potimarron tout cuit, on en enlève les pépins, et on met le tout en purée. La peau est si fine qu’on la mange sans s’en apercevoir. Et sans cocotte minute, ça marche aussi: simplement recouvert d’eau, on le laisse cuire jusqu’à ce qu’un couteau s’y enfonce « comme dans du beurre » et puis c’est tout.
 
Dans un saladier, mélanger tous les ingrédients secs : farine, fécule de maïs, sucre brun, levure chimique, bicarbonate, épices en poudre.
Dans un autre récipient, bien mélanger les ingrédients humides SAUF les blancs d’œufs: lait de coco (ou yaourt), jaunes d’œufs, purée de potimarron, rhum, vinaigre de cidre.
Dans un bol, battre les blancs d’œufs juste un peu. Ils doivent être mousseux mais pas «en neige». On peut le faire à la fourchette en quelques dizaines de secondes. 
Insérer les ingrédients humides dans les ingrédients secs et bien mélanger. Ensuite, ajouter les blancs d’œufs mousseux.
 
Sucre orangé
- 200 g de sucre roux (mais vous pouvez en faire PLEIN, remplir des petits pots jolis, et les offrir à vos amis !)
- le zeste d’une demie orange bio
- 4 clous de girofle
- 1 cuillère à café de cannelle en poudre (ou bien un ou deux bâtonnets)
- 1 pincée d’anis vert
- 5 capsules de cardamome (ou 1 cuillerée à café de cardamome en poudre)
sucre_pancake
 
Mélanger le tout et conserver dans une boîte hermétique ou un pot de confiture. 
Le sucre orangé peut se garder longtemps… Si on y résiste! 
Il aromatise merveilleusement yoghourts, crèmes, laits chauds et desserts en tous genre. Le préparer la veille de son utilisation permet d’en profiter encore plus: les arômes de chaque épice auront eu le temps de se déployer et de parfumer pleinement le sucre.
Et puis suivant ses goûts, on peut accentuer certaines épices, en remplacer d’autres.. À chacun sa formule secrète.
 
Goûter
Faire chauffer la poêle et bien la beurrer. Y verser une petite louche de pâte. En cuisant des bulles vont apparaître… Miam. Quand le pancake peut se décoller facilement, le retourner pour cuire l’autre côté. Puis… Bien viser l’assiette, et l’y déposer.  
Saupoudrer de sucre orangé, fermer les yeux, profiter du fumet épicé… et CROQUER!
 
Attention, si vous invitez vraiment un ours au festin, des renards, une famille de marmottes ou quelque autre animal adorable, il vous est fortement recommandé de prendre des photos et de nous les envoyer.
 
Bon appétit !

> Retrouvez l’imaginaire culinaire de Juliette sur ★JULIETTESURPRISE★

Pas encore abonné(e) à notre newsletter ?

Suivez nous ! Facebook Twitter

S’abonner à la Newsletter

A propos de Mini labo

Mini labo est un studio de création parisien et une marque d'objets du quotidien. Créé par Caroline Diaz, Céline Héno et Sophie Adary, en 2014 il a fêté ses 10 ans.